128px_Vraagteken Où en est le projet de « mise en tourisme du patrimoine culturel » initié par la Pays A3V ? Ce projet  concerne notamment le buffet de la gare de Thorame. Bien que l’info soit difficile à trouver, il semblerait que le financement européen fasse aujourd’hui défaut…  

 

Petit rappel indispensable pour y voir plus clair…

Le Pays A3V (Asse-Verdon-Vaïre-Var) a mis en œuvre une étude d'accompagnement à la rédaction de la candidature FEDER du Pays, dans les faits ce sont les différentes intercommunalités qui sont décisionnelles (les deux principales concernées étant la CCMV (Moyen-Verdon) et la CCHVVA (Haut-Verdon-Val-d’Allos).


Le FEDER (Fond européen de développement régional) entend soutenir « l’innovation touristique en milieu rural » ; le Pays a répondu à un appel à projet qui était inscrit dans le cadre du Contrat plan État-Région, et souhaite dans ce cadre, « la mise en tourisme du patrimoine culturel ».

Le bureau d’étude Atemia est chargé de la mise en place du projet. Après la réalisation d'un « diagnostic patrimonial du territoire du Pays » (censé être participatif ou du moins ‘’collaboratif’’, comme indiqué sur le site consacré au projet) et l'élaboration de deux scenarii de positionnement, le positionnement ou thème structurant retenu est « Savoir-faire et faire-savoir, à la découverte des patrimoines vivants du Pays ».


En gros, l’étude a retenu trois sites majeurs qui pourraient répondre à la problématique ; il s’agit exclusivement du patrimoine industriel, à savoir :

- l’alambic de Barrême (CCMV),

- la veille minoterie de La Mure (CCMV),

- l’ancien buffet de la gare de Thorame (CCHVVA) qui serait utiliser, si l’on en croit les dernières ‘’informations connues’’, comme un espace muséographique sur le thème de l’industrie drapière… Un choix bien curieux pour ce lieu qui ne s’y prête guère.


La 2ème phase portait elle, sur les solutions techniques, juridiques et financières de portage du projet (y compris donc le plan de financement avec la répartition des charges entre les différentes intercommunalités du Pays). Un plan de financement a donc été finalisé.


A ce stade on peut faire quelques remarques...

- Le ‘’thème’’ choisi n’en est pas vraiment un, puisqu’il est applicable à n’importe quel territoire, mais il a le mérite d’englober tout le patrimoine ‘’exploitable’’. C’est-à-dire le patrimoine industriel.

- Il s’agit donc d’un patrimoine relativement récent qui laisse de côté les autres, par exemple, le patrimoine religieux, qui est quoi qu’on en pense, reste le plus marquant et le plus significatif de la vie de nos ancêtres, et aussi le plus riche. Il ignore le petit patrimoine les moulins, les tours, etc.

- Quitte à avoir un thème aussi large, et compte tenu des lourds investissements en cours sur la ligne Nice – Digne des Chemins de fer de Provence, qui précèdent son 100e anniversaire et les festivités qui s’en suivront, n’aurait-il pas fallu inclure le patrimoine ferroviaire de façon plus approfondie ? Une espace historique ou ‘'muséographique’’ dédié au Train des pignes situé dans une position relativement centrale sur la ligne ne s’y prêterait-il pas plus avantageusement ?

- Autre question : quel est le degré de prise en compte de l’activité des associations qui agissent pour le patrimoine ? Un exemple : comment insérer des projets comme la restauration de Notre-Dame du Serret dans le projet global ? Une réflexion commune sur notre patrimoine et ce que nous entendons en faire est indispensable pour construire une approche cohérente et partagée.


Là où ça se gatte

En lisant par hasard le compte rendu du dernier Conseil municipal de La Mure-Argens, j’ai découvert avec stupeur deux lignes rédigées dans un style tout à fait laconique qui nous dit : « Le Maire informe le CM des orientations arrêtées lors de la réunion des Vice Présidents de la CCMV qui propose de poursuivre le projet malgré le refus du financement FEDER - Innovation touristique. » ! En d’autres termes, l’élément central du projet (c’est-à-dire le financement européen) semble tomber à l’eau sans que nous en soyons informés. Pourtant la société Athemia a mis en place un site web (dans le cadre de son contrat avec les intercommunalités) qui se veut, encore une fois, « collaboratif ». Il semble que la première des choses à faire soit d’informer le public (c’est-à-dire, les citoyens-électeurs et les citoyens-contribuables) de l’état d’avancement du projet, et ce de façon objective : pourquoi le financement a-t-il été rejeté ? Et quelles sont les solutions qui s’offrent à nous désormais ?

 

Bien entendu cette information pose aussi d’autres questions plus concrètes :

- L’absence de financement concerne-t-il les 3 projets principaux ou seulement la Mure ?

- Faut-il continuer le(s) projet(s) ? Le réorienter ?  L’abandonner définitivement ? (la viabilité du projet a-t-elle était remise en cause ?)

- Qui va payer ?


Il est frappant de constater que si les comptes-rendus des conseils municipaux sont globalement facilement accessibles, ceux des communautés de communes en sont restés à l’aire où l’informatique et le web n’existaient pas. Le prochain numéro de Aux sources du Verdon (le journal de communication de la CCHVVA) fera-t-il la lumière sur la situation actuelle du projet ?


Pour en savoir plus :

- Consulter le document de présentation du_projet_FEDER_proposé par_Atemia (qui comprend notamment le buffet de la gare de Thorame).

- Voir le compte rendu de réunion de présentation des scenarii de portage et de financement pour l'étude d'accompagnement à la rédaction de la candidature FEDER du pays A3V.
- Le site ''collaboratif" du
projet.

- La réaction du Maire de Thorame-Basse au projet du buffet de la gare (qui concerne aussi une autre étude, celle du cabinet Somival, mais cette fois-ci pour le seul Haut-Verdon).

- La coupure de presse de Haute Provence info du 30/04/09

 

! Dernière minute (19 novembre) :

Le CR du dernier conseil municipal de La Mure nous apporte de nouveaux éléments qui semblent indiquer que le projet est toujours sur les rails : " Projet de développement touristique & Minoterie de La Mure : Le Maire fait part au CM des dernières informations qu’il a reçu relative à un accord de financement FEDER et Contrat de projet Etat - Région." (source : http://mairie.la-mure-argens.com/

Note : cet article est à replacer dans son contexte. 

P. Giraud