Ce message fait suite au dernier article sur la réforme des collectivités locales.
Le Sénat vient d'adopter de justesse la loi sur la réforme des collectivités locales par 166 contre 160, tout en la vidant de sa substance : la nouvelle répartition des compétences entre collectivités a été rejetée, tout comme le mode d'élection du futur conseiller territorial (l'opposition et une partie de la majorité ou de ses alliés y étant fermement opposés. La répartition des compétences posait en particulier problème. L'Assemblée nationale devrait avoir le dernier mot à la rentrée. Affaire à suivre donc.