point_i_rondLa suite du projet de mise en valeur du patrimoine industriel soutenu par le Pays A3V se précise avec un nouveau blog d’information, à consulter pour en savoir plus : http://museoa3v.wordpress.com/

A voir aussi, dans le dernier comité de pilotage, plusieurs points intéressants (18/12/2010, disponible ici). 

  • Pas d'ouverture au public avant 2013, période à laquelle l'existence des pays deviendra incertaine (la ou les futures communautés de communes seront amenées à prendre la suite).
  • Quelques coûts et travaux importants d'ici là, pour la minoterie de La Mure notamment : acquisition de la minoterie : 228 000 €, réhabilitation de la minoterie : 788 000 €.

A retenir pour les associations locales :

Méthodologie proposée au Comité de pilotage pour l’année 2011 :

« 1/ une approche transversale et technique uniquement pendant 3 mois sur tous les sites. L’objectif est d’identifier avec les partenaires référents (la Conservatrice départementale, l’assistance à maîtrise d’ouvrage muséographique et le service régional de l’Inventaire Général du Patrimoine, Art et Culture Fabri de Peiresc…) les thématiques structurantes, transversales ou propres à chaque site.

2/ une approche par site, d’une durée souhaitée de trois mois pour chaque site. L’objectif de celle-ci est de produire et rédiger le programme scientifique et culturel de manière définitive. Lors de cette étape, les bénévoles des associations patrimoniales locales seront sollicités pour apporter leurs connaissances et le fruit de leurs recherches dans la production de textes, dessins, iconographies archives et objets sur la base des thématiques identifiées lors de l’approche transversale. La mobilisation des bénévoles sur ces thématiques se fera grâce à l’organisation d’une grande manifestation appelée « Forum des associations » [en mai ?]. Cette manifestation permettra de :

- présenter le projet à tous les membres d’associations patrimoniales locales,

- d’exposer les thématiques composant l’ossature des programmes scientifiques et culturels,

- de recenser les bénévoles souhaitant travailler sur le projet,

- d’élaborer ensemble la méthodologie de ce travail collaboratif.

Une fois les PSC [programme scientifique et culturel] établis, ils seront présentés pour chaque site et pour validation technique à une Commission composée de techniciens partenaires et de représentants  d’associations patrimonialeslocales. Les remarques formulées par cette Commission seront intégrées au projet dans un délai d’un mois. »

 

Concernant Thorame-Gare :

Il s’agirait du hangar de la Gare ou du buffet   (car peut être trop exigüe avec 110 m² (80m² de surface au sol d’après www.cadastre.gou.fr)). La réhabilitation sera assurée par la Région PACA propriétaire du bâtiment puis mis à disposition de la Communauté de communes.

Un programme chargé donc pour les associations...